Les 4 principes essentiels de la calligraphie japonaise

Une bonne calligraphie doit refléter le caractère et l'esprit de l'artiste, et en suivant ces principes de base, vous pourrez y parvenir grâce à une formation adéquate en composition et en écriture de Kanji. Voici les principes nécessaire pour pratiquer un art qui crée de l'émotion.

Calligraphie japonaise : les 4 principes essentiels

La calligraphie japonaise ou Shodo est l'un des arts les plus populaires du Japon. Les artistes de manient le pinceau et l'encre sur du papier pour créer une belle écriture, transférant l'harmonie et la beauté. En maîtrisant la philosophie de la calligraphie, les caractères prennent vie et reflètent la sensibilité de l'artiste.

Une composition harmonieuse et équilibrée

Chaque caractère doit avoir un équilibre entre lui-même et les autres éléments de la calligraphie. Brossez vos caractères pour qu'ils vivent en harmonie sur le papier.

La meilleure façon d'atteindre cette harmonie et cet équilibre est d'apprendre à écrire les Kanji sur une grille. Cela vous apprendra l'espacement et la composition.

Certains artistes peuvent prendre une certaine liberté dans la composition de la calligraphie. C'est correct, mais ils maîtrisent déjà les règles de la composition et se permettent de les dépasser dans leur interprétation pour créer des oeuvres uniques.

Varier entre les gros traits et les lignes fines

Les lignes droites, qu'elles soient horizontales ou verticales, sont fortes, fermes et lourdes. Alors que les lignes courbes se font plus délicates en portant le sens du mouvement et de la fluidité.

L'équilibre entre les deux est un must, sinon la calligraphie peut paraître trop lourde ou trop faible.

Terminez une fois que vous avez commencé

Une fois commencé, allez jusqu'au bout !

Il n'y a pas d'arrêt au milieu. Il n'y a pas de retouche possible. C'est la manifestation unique de votre énergie et de votre esprit sur le papier.

Votre calligraphie est un instantané de votre esprit, de vos sentiments, de vos émotions à ce moment-là. C'est pourquoi en pratiquant la calligraphie japonaise on expérimente pleinement le concept de Ichi-go ichi-e, ou "un moment, une rencontre". Vous n'avez qu'une seule vie. Il n'y a qu'une seule opportunité.

Mettez tout votre KI dans la calligraphie

Votre énergie, votre force vitale, votre existence entière ont besoin de couler de l'intérieur de vous à travers la brosse dans le papier. S'il n'y a pas d'énergie dans ce pinceau, s'il n'y a pas d'engagement, de conviction, d'émotions ou de sentiments, alors ce sera une calligraphie négligée et ennuyeuse.

Alors, mettez un peu d'énergie, prolongez votre KI, détendez-vous et concentrez-vous sur ce que vous brossez et sur le sens de ce que vous écrivez.

Le Shodo, comme les arts martiaux ou le Zen, n'est pas quelque chose que vous pouvez maîtriser rapidement, mais vous trouverez une pratique épanouissante qui vous permettra de pratiquer un art magnifique qui naît de l'absence de l'esprit superficiel.